Lettres-patentes du Roi, qui confirmant un décret de M. l'archevêque de Narbonne, portant sécularisation de l'abbaye, de l'abbé et des religieux de Canigou, font connoître les intentions du Roi par rapport aux effets civils dont cet abbé et ces religieux seront capables. Du mois de novembre 1782. : Extrait des regîtres du conseil souverain de Roussillon.

Le texte suivant peut comporter des anomalies liées à l'extraction des caractères depuis l'image numérisée.


ACCÈS RAPIDES
NAVIGATION
OCR